Reconnaître les différents types d’agressions

Header-Amazon-training-2

Pour pouvoir éviter ou sortir d’une agression il faut d’abord pouvoir la voir arriver ou la reconnaître.

Il y a 3 types d’agressions qui peuvent toutes arriver au même stade : des dommages psychologiques et/ou physiques.

1) L’agression non préméditée que j’appellerai « montée en puissance »
2) L’agression ciblée
3) L’agression dite pathologique

L’agression non préméditée

L’agression non préméditée, dite de montée en puissance, part d’un phénomène banal qui va dégénérer à cause d’un problème de compréhension et de communication.

Prenons un exemple : excédée, vous arrivez chez vous et vous garez devant le parking de votre voisin sachant que vous allez redescendre dans les minutes qui viennent.
Votre voisin sort quelques minutes après pour aller faire ses courses. Il klaxonne une fois, deux fois, puis reste appuyé sur le klaxon jusqu’à ce que vous redescendiez en trombe.

Dans cette situation, votre voisin se sent offensé, agressé, par votre comportement et monte en puissance en vous voyant arriver.
Sa voix s’élève, sa gestuelle s’amplifie, c’est le début de ce que l’on appelle l’agressivité défensive.

En face vous avez deux choix :
1) Vous sentir agressée par tant de stress d’un coup et monter vous aussi dans les tours.
2) Chercher à comprendre votre interlocuteur et communiquer.

Vous l’aurez compris, le choix n°1 va faire dégénérer l’action jusqu’à en venir aux mains alors que le choix n°2 peut encore stopper cette agressivité défensive si le dialogue est bien mené.

Les solutions

Pour que le dialogue passe, vous aller devoir, dans un premier temps, faire redescendre votre interlocuteur du mode colère au mode écoute. Ce qui n’est pas si évident puisque se sentant agressé, il veut être entendu et non vous écouter.
Pour cela, vous devez obtenir un « OUI » de sa part : « Est-ce parce que je me suis garée devant votre box que vous vous énervez ? » Votre question, effectivement évidente, permet de le prendre en considération lui, et sa colère. Vous l’avez entendu et vous le lui prouvez. Vous aurez ensuite l’occasion de vous justifier, de vous excuser et d’éviter ainsi le passage à l’acte.

Pour lire la fin de l’article, rendez-vous sur Confiance et Équilibre sur la partie blog !



Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.